03/02/2015

Onboarding et promesse employeur ou comment bien commencer une relation de travail...



Quand commence la promesse employeur?

La promesse employeur inclut tout ce qui sera dit au recruté à partir du premier contact avec le candidat. Il s'agit donc de commencer à réfléchir sur ce point bien en amont de la publication de l'annonce. Plus elle sera proche de la réalité du poste, plus la promesse employeur aura des chances d'être tenue. L'entreprise actuelle évoluant à une vitesse
grand V, il est primordial de valider la fiche de poste avant de publier une offre qui pourrait être approximative et apportera forcément de la déception, si ce n'est la perte de motivation et le départ de la personne recrutée. Voire pire : le recruté restera pour les mauvaises raisons (salaire, peur d'affronter un marché du travail complexe auquel il n'a pas envie de se confronter à nouveau etc). Le marketing RH est donc un incontournable et permet de commencer la relation employeur-employé sur de bonnes bases. Pensez-y!

Pourquoi est-il si difficile de faire de la promesse employeur un réel engagement ?
Les processus de recrutement sont de plus en plus complexes et multi-joueurs : entretien téléphonique avec une assistante RH, entretien avec un RH, entretien avec des professionnels du métier, le PDG... Bref, les possibilités sont nombreuses pour le candidat d'obtenir des promesses qui ne seront pas tenues. Si les promesses non écrites peuvent n'avoir aucune valeur aux yeux des personnes internes à l'entreprise qui procèdent au recrutement, il est utopique de penser que cela sera perçu de la même façon aux yeux du candidat. Le sens de la parole est une valeur profonde au sein de la société française et tout ce qui est dit sera pris pour compte. Il est donc essentiel de veiller à la qualité des messages transmis par tous ceux qui seront en lien avec le nouvel arrivant et veiller à limiter les promesses en l'air!



Comment fiabiliser la promesse employeur?

La nouvelle recrue aura intégré un certain nombre d'informations sur l'entreprise bien avant son intégration. Bien que la journée d'intégration soit absolument indispensable, il est primordial de s'assurer que l'ensemble des promesses faites au nouvel arrivant soient réalisées, même les plus extravagantes. Dans un processus de recrutement classique, le recruteur aura rencontré de nombreux candidats avant de porter son choix ultime et pourra avoir du mal à savoir ce qu’il a promis au candidat finalement sélectionné. Un des moyens de ne pas commettre d'impair reste le traditionnel dossier individuel de suivi qui devrait être virtuel dans la mesure du possible afin de faciliter sa disponibilité. Cela permettra à chacun des interlocuteurs internes de notifier chaque promesse faite au candidat quelle qu'elle soit. Cela a plusieurs avantages : savoir exactement ce qui a été notifié au nouvel arrivant et mesurer la quantité de promesses faites, effectuer un suivi précis sur la réalisation de la promesse employeur et éventuellement tirer des leçons des expériences passées (en terme de quantité et de faisabilité). Avec un suivi sérieux, le dossier individuel de suivi sera d'une efficacité redoutable pour fiabiliser la promesse employeur et favoriser l'amélioration continue de la qualité de la promesse employeur. Il peut être également pertinent de lister les promesses possibles faites aux candidats afin de respecter la communication choisie par l’entreprise pour défendre ses valeurs et son image. N'oublions pas qu'à l'ère des réseaux sociaux, l'employé est plus que jamais un ambassadeur de l'entreprise.

Alors comme le disait le grand Confucius : "Examine si ce que tu promets est juste et possible, car la promesse est une dette."


--------------------
Par Emmanuelle Huss-Jossot

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Afin de respecter l'état d'esprit de ce blog, veillez à utiliser un langage respectueux.