La solidarité entre chefs d'entreprise existe-t-elle vraiment ?

Les chefs d'entreprise ont pour réputation de vivre en vase clos. Si cela n'est pas une vision erronée de la situation, je ne crois pas que ce soit le cas pour la majorité des chefs d'entreprise. Il est quand même peu courant aujourd'hui qu'un chef d'entreprise ne fasse partie d'aucun groupement collaboratif. Il est d'ailleurs indispensable pour la survie de l'entreprise qu'elle puisse prendre le pouls de ce qui se fait ailleurs : associations, clubs, activités de réseautage, conférences, séminaires...



Peu importe sous quelles formes se feront ces rencontres, ce qui est important, avant tout, est de pouvoir échanger avec ses pairs et partenaires. 
Par ailleurs, une entreprise qui réussit est, elle aussi, passée par des phases difficiles, comme toute entreprise! Vous aurez alors la chance de pouvoir trouver des solutions à vos problématiques, explorer de nouvelles idées, mieux connaître votre marché, rencontrer des partenaires qui pourraient vous guider vers la solution idéale... Bref, entre chefs d'entreprises, l'entraide existe. Elle est d'ailleurs un gros atout pour réaliser de belles choses ensemble (partenariats d'affaires, découverte d'événements importants pour notre profession, bons plans divers et variés, augmentation de notre créativité).
On parle souvent de l'isolement du chef d'entreprise. Je pense sincèrement qu'appartenir à des réseaux permet de ne plus ressentir cet isolement, le plus difficile étant de trouver les bons réseaux, ceux qui permettent d'y trouver son compte et de se sentir dans son environnement. 
Pour ce qui est des coûts associés, voyez cela comme un investissement incontournable, un pré-requis à votre épanouissement et à la non-stagnation de votre entreprise.
En ce qui concerne le temps, tout le monde a le même nombre d'heures dans la semaine. Ce n'est donc plus que le choix des priorités qui est à assumer plutôt que l'excuse du manque de temps.

Traduction : No thanks = non merci, We are too busy =Nous sommes trop occupés


Alors n'oubliez pas : c'est le détail qui compte !

--------------------

Par Emmanuelle Huss-Jossot

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Afin de respecter l'état d'esprit de ce blog, veillez à utiliser un langage respectueux.