13/03/2015

Votre entreprise vous ressemble-t-elle ?

On utilise régulièrement l'expression : qui se ressemble s'assemble !
Il est vrai qu'en général, nous avons largement tendance à nous entourer de personnes nous ressemblant ce qui est finalement très néfaste quand cela est appliqué au milieu professionnel. L'intérêt d'en avoir conscience est absolument primordial en recrutement car nous prenons alors le risque de la consanguinité alors que dans toute entreprise, l'objectif devrait plutôt être d'aller chercher des expertises complémentaires aux nôtres afin d'éviter la pensée unique qui tue la créativité dans l'entreprise (mais le sujet étant vaste, j'y reviendrai via un autre billet!).

Identité de l'individu
Aujourd'hui, je souhaiterais, plus spécifiquement, aborder le sujet sous l'angle de l'image 
projetée par votre entreprise et donc a priori celle que vous projetez en y appartenant. En sociologie, il existe de nombreux courants de pensée et définitions de l'identité de l'individu mais je souhaite vous faire découvrir ici à la définition donnée par Michel Castra* :
" L’identité est constituée par l’ensemble des caractéristiques et des attributs qui font qu’un individu ou un groupe se perçoivent comme une entité spécifique et qu’ils sont perçus comme telle par les autres. Ce concept doit être appréhendé à l’articulation de plusieurs instances sociales, qu’elles soient individuelles ou collectives."
Dans cette définition, l'identité d'un individu est donc composée de son capital initial (milieu familial, éducation, région, croyances parentales incluant la religion etc) et de tout ce qu'elle va emmagasiner durant son parcours de vie (études, influences amicales, milieu professionnel, lieu de vie etc). Cela induit donc que notre identité se module en fonction de notre propre évolution, y compris professionnelle.




Identité professionnelle et questionnements
L'identité professionnelle fait donc partie des critères en mouvance qui constituent l'identité de l'individu.**
L'entreprise paternaliste a longtemps cadré le contexte professionnel français. Souvent décriée pour ses effets pervers***, elle avait le mérite de fédérer les parties prenantes de l'organisation autour d'un intérêt commun : bon an, mal an, chacun y trouvait son compte et la fierté d'appartenance au sein de telles organisations était monnaie courante.
Aujourd'hui, le modèle paternaliste n'ayant plus la prestance d'antan, de trop nombreux dirigeants subissent leur entreprise plus qu'ils ne la font vivre. Démotivés, beaucoup trop de travailleurs (employés et dirigeants) se résignent à accepter, dans le monde professionnel, ce qu'ils n'accepteraient jamais dans leur vie privée. Comment est-ce possible ? Où ces travailleurs se sont-ils perdus en chemin ?

Et vous ? 
Êtes-vous fiers de ce qui se passe au sein de votre société ? Êtes-vous un acteur d'amélioration? ou êtes-vous résigné sur ce qui s'y passe ?
Aujourd'hui, vous identifiez-vous à votre entreprise ? Êtes-vous fier de cette partie intégrante de votre identité ?

Pour nourrir votre réflexion sur le "qui suis-je vraiment", je vous invite à visionner cette courte vidéo : Arnold Schwarzenegger Motivation - 6 rules of success (en anglais sous-titré).


--------------------
Par Emmanuelle Huss-Jossot

* source : http://sociologie.revues.org/1593
** Si vous souhaitez creuser davantage le sujet, je vous encourage à regarder les recherches de Claude Dubar qui s'intéresse, entre autres, à l'identité salariale. Notamment, "La socialisation : construction des identités sociales et professionnelles" Lien CNAM
*** Définition du paternalisme www.toupie.org/Dictionnaire/Paternalisme.htm

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Afin de respecter l'état d'esprit de ce blog, veillez à utiliser un langage respectueux.