Faire facile, c'est difficile !

Je suis toujours surprise de voir la complexité nous entourant et particulièrement au sein de l'entreprise où la "spécificité française" a souvent le dernier mot : chez nous, on ne peut pas à cause de la spécificité! Spécificité de l'entreprise, spécificité du secteur, spécificité de la région, etc. Bref, ça marche à peu près avec tout.




Prenons l'exemple du paiement d'une facture. Dans la vie "normale" comme dans l'entreprise, on réceptionne la facture, on la valide et si on est un peu consciencieux, on fait en sorte que le créancier n'émette pas de relance (ie on la paie au plus tard à la date d'échéance). En gros, payer une facture ne devrait pas être plus compliqué que ça dans toutes les entreprises. Un processus relativement simple avec un nombre restreint d'étapes à franchir. Point. Or, dans la vie de l'entreprise, c'est parfois beaucoup mais alors beaucoup plus compliqué! Et quand 2 mois ne suffisent plus pour réaliser tout le processus de paiement d'une facture, il faudrait peut-être arrêter de croire que c'est la spécificité du métier qui veut ça car, dans les faits, on n'est pas bons ! Arrêtons de croire que c'est la spécificité qui veut ça. La copie est à revoir. Point. Evidemment, prendre conscience que faire simple, c'est compliqué, c'est aussi reconnaître, qu'en refusant de structurer davantage notre entreprise, nous en limitions le développement.

En plus d'être frustrant pour le partenaire (qui attend son paiement) et chronophage (donc coûteux) pour l'entreprise, ajouter des niveaux de validation n'a jamais garanti un meilleur contrôle de l'information et les multiplier ne fait que diluer la responsabilité. Plus il y a des étapes de vérifications moins les acteurs se sentiront individuellement concernés : la responsabilité est diluée.

Revoir ses processus opérationnels et opérer au changement demande des efforts mais le retour sur investissement va souvent bien au-delà de nos espérances. Ne sous-évaluons pas les équipes à accompagner voire souhaiter le changement et les clients à apprécier ces changements. 

N'oubliez pas : c'est le détail qui compte !

--------------------
Par Emmanuelle Huss-Jossot

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Afin de respecter l'état d'esprit de ce blog, veillez à utiliser un langage respectueux.