04/02/2016

Jack Ma, fondateur d'Alibaba, ou la persévérance incarnée

Vous connaissez Jack Ma, le Steve Jobs chinois?



Après quelques lectures sur Jack Ma, de son vrai nom Ma Yun, et rien de moins que le fondateur d'Alibaba, sa persévérance est, sans contestation possible, un élément clé de sa réussite. En 2015, selon le Magazine Forbes, Jack Ma, est la 22e fortune mondiale avec 29,8 milliards de dollars. En situation de monopole sur le marché de l'e-commerce chinois, Alibaba représente, en 2014, 84% du marché pour 334 millions d'acheteurs. Pas mal, non? 

La persévérance...
En pourtant, tout n'est pas arrivé tout cuit pour Jack Ma...
Né en 1964, Jack Ma décroche une licence d'anglais en 1988 à Hangzhou Teacher’s Institute après avoir échoué deux fois au concours d'entrée de la fameuse China's international University. Les échecs et refus se succédant, Jack Ma raconte qu'il a été recalé 10 fois au concours d'entrée à Harvard. Quand KFC a voulu s'installer en Chine, sur 24 postulants, il a été le seul recalé. Il a également refusé au concours d'entrée de la police dans des circonstances similaires.
En 1995, finalement devenu traducteur, Jack Ma accompagne une délégation chinoise aux USA et découvre Internet. Intrigué par cet outil puissant et encore inexistant en Chine, il profite de son séjour pour découvrir la Silicon Valley et s'en inspirer. De retour au pays, il crée China Pages (équivalent des pages jaunes) mais le projet fait un flop.

Un serial entrepreneur...
En 1999, il crée Alibaba.com puis, en 2003, Taoba, qui contrôle 10 ans plus tard 80 % du commerce en ligne chinois. En 2010, il crée aliexpress.com, un site de vente en gros et au détail aux particuliers et entreprise, à prix de gros. En août 2013, il rachète une partie du site américain ShopRunner, afin d'améliorer sa filière de distribution aux États-Unis.
His triumphs have continued to where, in the words of Forbes’ Rebecca Fannin, “Alibaba is a combination of eBay (Tao Bao), PayPal (AliPay), Amazon (Tmall, Aliyn), Orbitz (Taobao Travel), and Google Play.” * 

La consécration?
En septembre 2014, Alibaba fait une entrée fracassante en Bourse à Wall Street avec une levée de plus de 25 milliards de dollars ce qui lui permet de réaliser la plus grande entrée en Bourse, détrônant au passage Facebook. Rien de moins. 
Dans une lettre adressée à ses 20 000 employés avant l'introduction en Bourse, Jack Ma écrit à ses employés : "Après l'introduction en Bourse, nous maintiendrons notre principe de servir d'abord les clients, les employés ensuite et les actionnaires seulement enfin".  Notons toutefois, qu'en 2015, les employés n'auront pas reçu la traditionnelle enveloppe rouge (ie étrennes) distribuée en Chine à l'occasion du Nouvel an chinois***. 

La suite nous dira si l'entrée en Bourse d'Alibaba lui permettra de garder de garder en tête ses priorités dans cet ordre : clients, employés puis actionnaires...

En octobre 2015, Jack Ma est finalement nommé conseiller économique du Premier ministre britannique David Cameron afin d'apporter son aide et ses conseils sur les moyens d'accroître les exportations des petites et moyennes entreprises britanniques, et en particulier d'accéder au marché chinois via des sites comme Alibaba**. 

Quoiqu'il advienne, la persévérance de Jack Ma rejoint les propos de Mohammed Ali :
"Impossible n’est rien qu’une excuse avancée par ceux qui trouvent plus facile de vivre dans le monde qui leur a été légué plutôt que de chercher en eux la force de le changer. Impossible n’est pas un fait, c’est une opinion. Impossible n’est pas une fatalité, c’est un défi. Impossible est provisoire. Impossible n’est rien."
Inspirant, n'est-ce pas?



What Makes Alibaba's Jack Ma a Great Innovator? by Frederick E. Allen - Forbes.
--------------------


Par Emmanuelle Huss-Jossot

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Afin de respecter l'état d'esprit de ce blog, veillez à utiliser un langage respectueux.