Le nombril de l'entreprise...

Il n'est pas rare que l'entreprise ait un "nombril"... Vous savez la fameuse personne sur qui tout repose, celle qui fait que l'entreprise (ou le service) péricliterait si celle-ci cessait d'y travailler... Cet employé indispensable est, par ailleurs, très souvent encouragé dans ses performances et l'acquisition de connaissances sur l'entreprise. Plus elle en sait, plus on lui demande d'en savoir! Bien que légitime et justifié dans la TPE de moins de 5 salariés, ce mode de fonctionnement est rarement indiqué dans les entreprises de taille plus importante.



S'il est plaisant au quotidien de pouvoir s'appuyer sur une personne référente, cette situation est rarement souhaitable et cette pratique ne devrait pas être encouragée. Et ce, pour de nombreuses raisons dont, la plus évidente, est la mise en danger de la pérennité et de la stabilité l'entreprise en cas de départ de la personne concernée. Il n'est pas rare de constater que la personne sur qui on s'appuie plus que la moyenne a plus de pouvoir (et n'aime pas forcément ça...), se désolidarise du reste de l'équipe (par choix ou par rejet des autres), ne prend plus le temps de faire du transfert de compétence par manque de temps voire ne documente plus son travail...*

Pour alimenter votre réflexion sur les effets du pouvoir sur le comportement des gens, je vous recommande de visionner la vidéo suivante :

Quels sont les effets du pouvoir sur le comportement des gens ? 
Durée : 2 mn 28 


Et vous, dans votre entreprise, avez-vous un "nombril" expert? L'aviez-vous déjà identifié? Est-il composé d'un ou de plusieurs individus? Si votre entreprise perdait son "nombril", seriez-vous en mesure de délivrer le même service à vos clients? Quels seraient les autres impacts à considérer? 

"On verra bien" n'étant pas une réponse acceptable, je vous encourage vivement à faire l'exercice afin d'éviter une gestion de crise le jour arrivé...

N'oubliez pas, ce sont les détails qui comptent!

* Pour aller plus loin, un article de l'APEC : L’art délicat du transfert de compétences...
--------------------

Par Emmanuelle Huss-Jossot

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Afin de respecter l'état d'esprit de ce blog, veillez à utiliser un langage respectueux.