Avoir le courage de ses erreurs!

Les dirigeants/managers doivent-ils être parfaits? La question serait plutôt : les dirigeants peuvent-ils être parfaits?... La réponse est évidemment non. Pourquoi? parce qu'humainement parlant, il est impossible de ne pas être défaillant. Et jusqu'à preuve du contraire le dirigeant reste un humain...


Il est bien beau de lire tous les documents sur le sujet, suivre à la lettre l'ensemble de tous les bons conseils (parfois contradictoires entre eux d'ailleurs) et autres leçons, toutefois, vouloir être un bon dirigeant est tout sauf devenir un automate sans âme et sans émotions! N'oublions pas que pour entraîner son équipe vers sa vision et donc les objectifs de l'entreprise, il faut vivre l'entreprise pour la faire vivre justement...
D'ailleurs, tout mettre en oeuvre pour éviter les maladresses ne mènerait l'entreprise qu'à ce qu'on voit déjà beaucoup trop souvent : une entreprise statique par manque de courage managérial et donc une lenteur excessive du processus de décisions qui mènera indéniablement à une mort lente de l'esprit d'initiative de l'ensemble des acteurs de l'entreprise.
Alors, oui, il est important que le dirigeant fasse ses erreurs mais il est encore plus important qu'il sache les reconnaître, les accepter et d'en parler ouvertement. Cela permettra de démontrer ce qu'on souhaiterait des employés : de la loyauté. Assumer ses choix jusqu'au processus de réparation permettra à l'entreprise de continuer son bout de chemin et de capitaliser sur l'apprentissage apporté par l'expérience. 

Evidemment, transformer sa façon de communiquer n'est pas toujours évident à mettre en oeuvre mais, faire appel à un expert externe à son organisation apportera un œil objectif (puisque dépourvu d'intérêt interne) qui permettra de faire de meilleurs choix et d'atteindre les résultats escomptés rapidement.

N'oubliez pas, c'est le détail qui compte!


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Afin de respecter l'état d'esprit de ce blog, veillez à utiliser un langage respectueux.