03/10/2016

Que deviendra votre entreprise quand vos clients considèreront tous que l'acte d'achat est un acte citoyen?

Bien des entreprises comptent sur les comportements consuméristes pour développer leur chiffre d'affaires pourtant, petit à petit, l'acte d'achat, anodin hier, est aujourd'hui davantage réfléchi. Entre la prise de conscience individuelle qu'il faut que le monde change (pertes de valeurs, mauvaise répartition des richesses, pollution...), la montée de l'exclusion sociale qui développe des comportements d'achat différents (troc, achats d'occasion, entraide), le pic de la société consumériste semble être derrière nous.  Ajoutons à cela l'accès à l'information via les réseaux sociaux et la possibilité d'échanger avec des experts de tous domaines, le consommateur est de plus en plus au fait de ce que produisent ses actes d'achat.


Qui n'a pas souvenir de l'arrivée des dizaines de marques de margarine débarquées tout droit des pubs télévisées des années 90, puis de leur soudaine disparation relativement récente lorsque les études sur les bénéfices du beurre ont été démontrés et que les consommateurs se sont mis à bouder la margarine... C'est un exemple parmi tant d'autres mais le consommateur, à travers chacun de ses actes d'achat vote et maintenant, il le sait. Pour les derniers exemples en date et ceux qui en doutent encore, il suffit de regarder de ce qui s'est passé avec Volkswagen qui a fait une perte record en 2015 ou encore ce qui se passe actuellement autour de Samsung et de ses téléphones...
Aujourd'hui, on sait qu'être leader du marché n'est en rien une garantie de pérennité (ie Nokia qui a raté le tournant du smartphone) ni qu'être un nouvel acteur dans un marché difficile est voué à l'échec (Free en est le parfait exemple). Il est d'ailleurs intéressant de constater une responsabilisation collective progressive : on achète local, on regarde les étiquettes, on boude certains produits (huile de palme), on modifie nos actes d'achat (oeufs en batterie) ou on boycotte (Starbucks, Danone, Nike et la révélation du travail d'enfants dans "the big one" de Michael Moore ou encore le Franprix du coin qui vend des tomates de Hollande en plein mois d'août..). Toutes ces évolutions des comportements sont directement liées à l'accès à l'information et ont un impact quasi instantané sur les ventes des entreprises concernées. Par chaque acte d'achat le consommateur vote. Un peu comme si l'avènement de la publicité télévisée nous avait anesthésié de toute responsabilité sociétale pendant 30 ans, et que l'accès à l'information via Internet nous avait redonné cette possibilité d'être acteurs de l'évolution de notre société. Un rééquilibrage en quelques sortes.

Il est à parier que dans les prochaines années, de nouveaux acteurs de tous secteurs perceront le plafond de verre grâce à leurs valeurs d'entreprise et leur compréhension des attentes du marché tandis que de nombreuses autres sociétés périront d'une mort lente mais douloureuse si elles ne comprennent pas le besoin de s'adapter à cet environnement économique en pleine mutation.
Et pour vous, qu'en est-il? Que deviendra votre entreprise quand vos clients considéreront tous que l'acte d'achat est un acte citoyen? Votre entreprise sera-t-elle favorisée ou pénalisée par l'accès à l'information de votre entreprise concernant la relation avec vos employés, clients et fournisseurs?


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Afin de respecter l'état d'esprit de ce blog, veillez à utiliser un langage respectueux.